Sur le sens du mot « instrumentaliser »...

Un mot utilisé par Ecolo dans notre intervention du dernier numéro de l’Estaimpuisien a heurté certains journalistes.

Publié le vendredi 19 février 2016

Le sujet en était «  la démocratie en péril ? ». Dans le développement du texte, apparaît subsidiairement le fait que nous n’obtenons pas de réponses à nos interpellations au conseil communal et que le bourgmestre préfère « instrumentaliser » les médias pour répondre aux questions de la minorité.

« Instrumentaliser » : se servir de quelqu’un ou de quelque chose pour arriver à ses fins.

Nous ne prétendons nullement que les journalistes sont dupes de cette situation au point de se faire manipuler. Nous dénonçons tout simplement le fait que le bourgmestre d’Estaimpuis « utilise  » la presse pour répondre aux représentants de la minorité du conseil communal, « pour arriver à ses fins  » plutôt que de répondre en séance publique devant ses contradicteurs.

A aucun moment, ni dans nos propos, ni dans nos pensées, nous ne considérons les journalistes comme des « pantins ». Nous osons même croire entretenir de bons rapports avec eux dans un respect mutuel.

Nous aurions aimé dans cet état d’esprit de respect mutuel ne pas devoir subir quelque volée de bois « vert  » totalement imméritée et injustifiée dans une édition de samedi dernier.

Nous espérons avoir pu maintenant éclaircir les choses et espérons à l’avenir pouvoir être considéré comme contradicteur pertinent et interlocuteur au fait des dossiers….