Les Estaimpuisiens ont la chance de recevoir régulièrement dans leur boîte-aux-lettres une revue communale d’excellente qualité sur le plan technique.

Son contenu, Ecolo l’a dénoncé de très nombreuses fois, est plus que discutable.

Trop souvent, les lecteurs y trouveront en masse les photos du premier citoyen de la commune et des échevins, vantant les mérites de leur travail de mandataires. Il est normal que les responsables politiques communiquent sur leurs projets et réalisations. Mais faut-il qu’ils figurent systématiquement en photo pour n’importe quel prétexte ? De nombreux Estaimpuisiens regrettent que la revue communale soit devenue au fil du temps un instrument de propagande.

Dans le cadre des dernières élections communales, nous avons constaté un détournement éhonté des revues communales de septembre et d’octobre au profit de candidats de la liste PS, en même temps qu’il a été interdit aux partis de la minorité de s’y exprimer. Comme nous l’avions annoncé dans un Eclats de Verts, et comme nous l’avons vérifié, cette dépense n’a pas été reprise dans les comptes de campagne du PS. C’est pourquoi Ecolo a décidé de soumettre le cas à la Commission de contrôle des dépenses électorales du Parlement Wallon. Vous trouverez ci-dessous le courrier adressé à ses membres.

Ecolo réclame une toute autre optique beaucoup plus citoyenne et éthique pour L’Estaimpuisien. Nous proposons d’abord que pour les prochains numéros, un comité de rédaction – pluraliste – soit mis en place. Nous proposons ensuite que le directeur de publication soit un membre a-politique de l’administration. Nous proposons encore que les citoyens et les associations y bénéficient d’un espace d’expression. Nous proposons enfin que chaque parti de la minorité dispose d’une page entière (ce qui ferait 2 sur 28) pour pouvoir développer ses idées. Bref, nous proposons plus d’ouverture démocratique pour un outil financé, rappelons-le par l’ensemble des Estaimpuisiens.

En savoir plus ? Lisez la réclamation transmise à la Commission de contrôle des dépenses électorales et des communications en cliquant ICI .

 

Share This