L’Estaimpuisien : entre information et propagande

L’Estaimpuisien : entre information et propagande.

Ecolo est heureux que les Estaimpuisiens puissent bénéficier de cet outil extraordinaire que peut être une revue communale Qui plus est, une revue ouverte à toutes et tous : groupes politiques (majorité comme opposition), associations ou simples citoyens. Mais imperceptiblement, de média d’information, la revue semble basculer vers le média de propagande…

Publié le lundi 26 décembre 2011

Elle est superbement bien faite, la revue communale et elle fait bien des envieux dans les entités voisines : une mise en page dynamique, de belles images, un papier luxueux. Un peu trop peut-être ? N’oublions pas que ce sont les Estaimpuisiens qui paient leur revue (plus de 25.000€/an). Et rappelons qu’il existe de très beaux papiers recyclés blancs. Ce n’est pas un détail lorsqu’on se prévaut de défendre l’environnement…

Il semble qu’au fil du temps, l’Estaimpuisien soit devenu une publication de prestige principalement destinée à glorifier nos bourgmestre et échevins. Une galerie de portraits où il n’est pas rare que certaines « prennent des poses » comme disent les plus jeunes.

En comptant plus de 30 apparitions de D. Senesael pour 28 pages dans le numéro de septembre 2008 et 46 (!) pour le 100ème n°, force est de constater qu’il existe une dérive inquiétante. Qu’est-ce que cette omniprésence iconographique apporte à la population ? Quelle est l’information ? Quel(s) intérêt(s) cela sert-il ?

S’il nous paraît justifié que les auteurs de projets communaux (qu’ils soient échevins, conseillers, employés de l’administration ou citoyens) se revendiquent comme tels, faut-il pour autant transformer la revue en une collection de « m’as-tu-vu » ? " Si un homme a une grande idée de lui-même, on peut être sûr que c’est la seule grande idée qu’il ait jamais eue dans sa vie " disait A. Esquiros.

Une revue communale se doit d’appartenir à tous et ne doit être phagocytée par un seul, individu ou groupe. En aucun cas nous ne pouvons accepter qu’elle serve des intérêts particuliers et ne devienne le support d’une campagne électorale !

Pour Ecolo, l’Estaimpuisien doit rester avant tout

  • une source d’informations qui permettent aux citoyens de mieux vivre que ce soit d’un point de vue pratique ou convivial
  • une tribune pour les mouvements associatifs et les initiatives à vocation sociale qui doivent être encouragés dans le respect de leur indépendance et sans volonté de récupération
  • un moyen d’expression privilégié pour tous les habitants d’Estaimpuis

Encourageons les citoyens d’Estaimpuis à prendre la plume, à s’exprimer, à s’émanciper, pour favoriser les échanges plutôt que de pratiquer la politique du « je veille sur vous, regardez ce que je fais et surtout laissez-moi faire … »

C’est un enjeu démocratique essentiel.

octobre 2008

Portfolio