Le 14 avril 2014

José Lericque interpelle la majorité : suppression de 7 emplois à la commune pour compenser le déficit budgétaire. Si c’était la solution la plus facile à réaliser, était-ce bien la meilleure ? Affichage électoral : Ecolo n’affichera rien à Bailleul tant que les panneaux seront placés en face de l’église.

Publié le dimanche 20 avril 2014

Commentaires comptes

On peut remarquer une augmentation substantielle des recettes à l’IPP de près de 150.000€ entre 2012 et 2013 et une augmentation de l’intervention du fonds des communes de 314.000€ entre 2011 et 2013.

Pour ce qui est des dépenses, les augmentations les plus significatives en dépense sont de 187.000€ en administration générale, 50.000€ pour la police, les dépenses ont augmenté de 540.908€ entre 2012 et 2013. Il est donc logique de retrouver un compte clôturé en négatif.

Après la réunion de notre commission des finances, il apparait que tout ou partie de la solution résiderait dans le non remplacement des membres du personnel communal partant en retraite dans les deux ans. Si d’un point de vue comptable la réflexion semble juste (sept personnes non remplacées c’est +/- 140.000€ de récupérés donc à peu de choses près le déficit du compte ordinaire), la démarche est peu « socialiste ». « Nous ne touchons pas à l’emploi » nous avons entendu à maintes reprises cette phrase. Permettez-moi cette réflexion, si notre entité » VIT c’est aussi sans aucun doute grâce au personnel communal dans son ensemble. En ne remplaçant pas les départs en retraite, les membres du personnel restant en fonction devront travailler plus ou risquent de ne plus avoir autant d’efficacité.

Pour ce qui est de la révision cadastrale, je crois que nous sommes loin d’en voir l’aboutissement. D’autres solutions devront être explorées par la toute puissante majorité PSLBéenne. Les partis de la minorité sont aussi partie prenante dans l’élaboration de plans financiers, si tel est le désir du parti de la majorité.

Réponse : "Ne pas confondre (ce que je n’ai pas fait) crédits budgétaires et droits constatés. C’est l’enrôlement et le versement des sommes dues par le fonds des communes et le reversement de l’Impôt sur la Personne Physique qui expliquent le déficit." On "va voir" ce qu’on peut faire (nous trouvons qu’il serait mieux de Prévoir). Aucune réponse concernant l’augmentation des dépenses pour le fonctionnement. Quand on évoque des économies sur le poste comptable des festivités (+/- 17500€ pour l’année) en rabotant par exemple les primes de naissance, il est étonnant de ne pas évoquer les économies sur l’énergie : le chauffage par exemple (A noter les radiateurs du hall d’entrée en fonctionnement forcé et porte d’entrée ouverte bien sûr.)

Il est temps que l’audit effectué il y a quelques années serve enfin à mettre en place une vraie politique d’économie d’énergie en isolant correctement les bâtiments communaux énergivores en commençant par la maison communale elle-même. A noter que ce point a été validé et désigné comme priorité par la commission travaux lors de l’établissement du chimérique Plan Stratégique Transversal.

Pour ce qui est du non remplacement des membres du personnel partant en retraite, les postes sont en partie doublés pour le moment et pour le reste, on ne remplacera pas les "partants".

Affichage élections

Les panneaux à Evregnies sont placés près de la maison du patrimoine dans la rue de la nouvelle cure et ont, à cet endroit, une visibilité très réduite.

A Bailleul, les panneaux sont placés sur le site de l’église classée du village, c’est accorder peu de respect au patrimoine religieux et communal.

Réponse

Nous partageons votre point de vue pour Bailleul et demanderons aux services de trouver emplacement plus adéquat.

Pour ce qui est de notre groupe, nous avons décidé de ne pas utiliser l’espace d’affichage de Bailleul sur le site de l’église classée.

IMSTAM

Difficile de voter le 17 avril pour des représentants communaux pour l’assemblée générale qui a eu lieu le 3 avril !

Marquage au sol

Je me permets de retaper sur le clou de la voie cyclable entre Estaimbourg et le pont du canal de l’Espierres un marquage au sol des deux côtés de la route permettrait de sécuriser les cyclistes et de limiter la vitesse.

Réponse : Nous étudierons votre proposition. La proposition a été faite par Xavier il y a près de 10 ans et répétée chaque année !!

Régie

On a pu lire dans la presse que le parquet s’intéresse de près à feue la régie communale, à sa formation, aux montages financiers et aux différents problèmes qu’elle a générés. Il y a deux ans notre groupe ECOLO a formulé un recours auprès du Ministre de tutelle contre la décision du conseil de ne pas ester en justice. Le ministre de tutelle PS Furlan a décidé de transmettre le dossier au Parquet, dont suite... Si le temps nous donne raison, n’est il pas trop tard ? Avez-vous des informations complémentaires que nous, conseillers, sommes en droit de recevoir ?

Réponse : De l’agacement dans la voix du bourgmestre quand il répond que le parquet a demandé de consulter le dossier de la régie ! Et que c’est tout ! Et que le reste n’est que mensonges !

"Les décisions du conseil communal, dissolution de la régie ont été publiées au moniteur" (donc impossibilité de contrôler quoi que ce soit) C’est la décision du seul groupe P.S.

Cimetières

J’aimerai revenir sur la réponse apportée par monsieur Nottebaert à propos de la création d’un nouveau cimetière et des arguments développés lors de la réponse.

La raison principale évoquée et énoncée avec persuasion par Monsieur Nottebaert est le respect de la loi et des réglementations sur les cimetières.

Après avoir fait quelques recherches, j’ai remarqué que, selon un décret du 27 janvier 2009 et d’application en février 2010, les seules obligations des communes sont :

• La création d’un ossuaire destiné à recueillir les restes des dépouilles exhumées à la suite de travaux dans le cimetière par exemple

• L’aménagement d’une parcelle des étoiles (L1232-2, par. 4 et L1232-17, par. 3) qui concerne l’inhumation des « fœtus nés sans vie entre le 106e et 180e jour de grossesse et les enfants ».

• Possibilité et non obligation est laissée aux communes de créer des parcelles confessionnelles. Ce sont les communes qui établissent le règlement sur leurs cimetières. Nous sommes bien sûr favorables à la création de ces espaces en accord avec les autorités religieuses des différents cultes reconnus.

Ce n’est pas parce qu’on affirme et insiste sur la réalité des arguments développés avec force et conviction apparentes que celles-ci ont été vérifiées et contrôlées.

Réponse : En "réponse" à la remarque, monsieur Nottebaert a simplement répondu que notre représentant devait se mettre en rapport avec le responsable pour les cimetières en région Wallonne, Monsieur Deflorenne. Réponse moins insistante et affirmative que lors du dernier conseil en Février.

Reportage de NoTélé

http://www.notele.be/content/view/3...