Lettre ouverte à Daniel Senesael et Quentin Huart

(déposée sur le site Estaimpuis, Estaimpuisiens, Estaimpuisiennes puis censurée par les personnes interpellées)

Cher Daniel, cher Quentin,

Il est question de remettre le latin au programme du secondaire (dont il sera question), nous lui préférons l’étymologie et les sagesses antiques.

La Démocratie fut créée pour diviser en parts égales le pouvoir (Kratos), et lutter contre la propension (naturelle?) de certaines personnes à le détenir tout entier. Vivre passionnément sa mandature, accomplir de belles choses,n’immunise pas contre cette vile tendance sagement contenue par un contre-pouvoir. Pour un parti Socialiste, la dérive totalitaire qui en découle serait moins visible et choquante puisque le dit pouvoir œuvre pour le bien commun,et c’est une bonne chose.

Sauf… Sauf qu’en cas de majorité absolue, la pensée se formate par un système pervers de soumission au leader devenu au fil des années pantocrator. Alors le Kratos (pouvoir) s’auto-nourrit au détriment parfois du bon sens, et souvent de l’intelligence collective. Et c’est bien le problème, illustré par l’ASBL «L’école La vie en Grand» évincé par un procédé non démocratique.

Vous avez annoncé dans votre programme électoral la création d un secondaire à pédagogie active. Notre ASBL est à 100% à l’origine du projet, à 100% responsable de sa conception et garante de l’innovation architecturale et pédagogique. (Aviez vous flairé le potentiel publicitaire d’un tel établissement pionnier en pédagogie active dans votre belle commune ?)

Il nous parait aujourd’hui juste d’exiger de vous honnêteté et responsabilité, vis à vis de l ‘ASBL, du projet et des citoyens, qui ne soit ni un effet d’annonce, ni une promesse électorale.

Nous avons conçu ce projet dans l’urgence d’un mieux être des élèves et des enseignants, dans un souci de cohérence de valeurs humanistes et écologistes des parents et du système éducatif. Nous avons travaillé avec acharnement, bénévolement, pendant deux ans pour aboutir à un magnifique projet de Secondaire à À Estaimpuis, également basé sur le respect et la coopération. Montrons l’exemple (la meilleure des pédagogies) : PS, Écolos, femmes et hommes de bonne volonté travaillant ensemble.

Mais… Mais votre majorité absolue (quid des votants ignorant la matière… échevine annulant tous les rdv…?) a voté un pouvoir organisateur à 100% communal, relayant notre ASBL à un hypothétique rôle consultatif ! Et depuis silence radio : vous n’avez répondu à aucun de nos mails. Alors voilà, les dérives et le piège du pouvoir absolu : le risque de priver les jeunes d un enseignement différent, non normatif dont ils, et nous avons besoin.

C’est pourquoi nous éditons un communiqué de presse, et mettrons en ligne le projet de l’École la vie en Grand tel que l’ASBL l’a édifié.

Le 14 octobre les citoyens pourront ainsi en conscience décider de diviser le Kratos qui enfle et finit par aveugler, libérant des sièges pour d’autres intelligences, d’autres compétences, et enrichir le conseil communal.

Voilà qui est réellement passionnant.

Bien à vous,

l’ ASBL «École La Vie en Grand»

Share This